MOVIE MINI REVIEW : critique de Dead Snow 2

MOVIE MINI REVIEW : critique de Dead Snow 2

Note de l'auteur

DEAD-SNOW-2

 

 

 

Les vilains zombies nazis zarbis tout nanardeux venus des fjords frigorifiques norvégiens sont de retour… Et leur démiurge, le tocard atomique Tommy Wirkola (le mec derrière la purgeasse hollywoodienne dégueulasse HANSEL & GRETEL, la review ici) aussi!!! Pour notre plus grand malheur de cinéphile…
Martin, gros crétin qui a survécu au massacre originel, se retrouve avec le bras aux super pouvoirs démoniaque du vilain officier nazi greffé sur lui (le bras, pas l’officier) et s’entoure d’une armée (enfin un trio pathétique) de chasseurs de zombies geeks (les chasseurs, pas les zombies) venus des USA pour affronter l’armée de mort vivants assoiffés de gags pas drôles tout pompés sur BRAIN DEAD à Peter Jackson.
Tommy Wirkola tente de nous refaire le coup de la comédie horrifique sanguinolente (coucou la mythique saga EVIL DEAD). Plus ambitieuse, largement mieux filmée, mais toujours aussi consternante de bêtise crasse, cette séquelle plonge dans la surenchère post-moderne consternante (les clins d’œil lourdingues à STAR WARS ça va 5 minutes)… Rythme anémique, gags gores éculés qui tombent systématiquement à plat, Tommy se surpasse une fois de plus. De toute cette vague de nazixploitation zombiesque (du génial NAZIS AT THE CENTER OF THE EARTH, la review là des tarés de The Asylum à la baudruche IRON SKY sans oublier la franchise OUTPOST), fondamentalement décevante malgré son potentiel de surdingo, le diptyque DEAD SNOW est ce qui s’est probablement fait de pire. C’est cette posture horripilante de fanboy cynique qui rend Tommy Wirkola insupportable… DEAD SNOW 2 sent méchamment la naphtaline rance avec son coté 80’s mal digéré et régurgité n’importe comment… Ridicule…

En DVD/Blu-ray depuis le 26 novembre
2014. Norvège/Islande. Réalisé par Tommy Wirkola. Avec Vegar Hoel, Ørjan Gamst, Martin Starr…
Éditeur : Wild Side Video

 

La critique à Raymond c’est par là…

 

https://youtu.be/IzkrX6I2GUY

Partager