On a fait le tri n°65

Parce qu’on n’a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, « On a fait le tri » revient sur les sorties de la planète Delcourt.

SPITFIRE

A la manière de ce qu’il a fait avec la succulente série sur les chars du XXe siècle (Machines de guerre), Jean-Pierre Pécau persiste et signe en prenant un peu de hauteur. Voici que l’auteur prolixe nous propose désormais les Ailes de légende. Et pour ce premier décollage, nous prenons place dans le mythique Spitfire qui fut une redoutable réponse aux Messerschmitt teutons pendant la WWII. Comme à son habitude, le scénariste livre une copie très documentée et très proche de la réalité même s’il a pris quelques menues libertés.

L’auteur adore l’histoire et la majeure partie de son œuvre y est liée. Pas de surprise avec lui, on peut toujours apprendre en s’amusant.

Écrit par Jean-Pierre Pécau et Christophe Gibelin
Dessiné par Christophe Gibelin
Édité par Delcourt

SAINT-ELME

Bizarre autant qu’étrange. Tant le dessin, que les couleurs un peu psychédéliques que l’ambiance alternative. La teinte générale de cette BD confine à l’incongru. Ai été un peu dérangé par ce nouveau rendez-vous proposé par Serge Lehman et Frédérik Peeters après L’Homme gribouillé. Preuve en est, je peine à trouver les mots pour tenter de vous narrer le côté un brin malaisant de ce récit. Pour être plus concret, il s’agit d’une enquête à la limite du réel de Franck Sangaré et de son acolyte madame Dombre, qui porte plutôt bien son nom, sur la disparition d’un fugueur. A Saint-Elme, tout va cependant se compliquer.

Un goût bizarre que cette aventure loin des codes habituels. Testez et vous nous en direz, ou pas, des nouvelles

Écrit et dessiné par Serge Lehman et Frederik Peeters
Édité par Delcourt

VIRUS – 3. RÉBELLION

Isaac, ou son alter ego, n’est plus en mesure de servir ses savoureux cocktails sur le géantissime bateau de croisière à la dérive où la sédition se répand à toute vitesse. Le navire est devenu incontrôlable, la faute à un virus génétiquement modifié qui a déjà fait des ravages et qui n’a pas prévu de s’arrêter de sitôt. A moins que la marine nationale ne mette en place une solution expéditive et définitive. Le scénario se corse et plus personne ne maîtrise grand chose dans ce huis-clos oppressant.

Alors qu’on pense s’approcher de la fin, un petit cliffhanger des familles pourrait bien relancer tout ça. Le sujet du virus rend ce triptyque malheureusement bien contemporain.

Écrit par Sylvain Ricard
Dessiné par Rica
Édité par Delcourt

COLT AND PEPPER – 2. ET IN ARCADIA EGO

Colt et Pepper, oncle et neveu, s’entendent comme larrons en foire à la pointe de leur épée. Il leur faut rentrer dans la terrible cité de Paragusa pour tenter de retrouver Lytha, la fille de Barth mais leur quête va être perturbée par quelques nécromanciens et autres magiciens. Les deux complices vont livrer l’ultime combat tout en découvrant que des vérités absolues ne le sont pas totalement. L’aventure touche à sa fin mais vous n’en sortirez pas indemne.

Le ton est toujours aussi impertinent et drôle, le récit parfaitement farfelu avec des boucs à cornes, des créatures enivrantes et un art de l’absurde consommé. C’est une BD assez jouissive.

Écrit par Darko Macan
Dessiné par Igor Kordey
Édité par Delcourt

DE IRA

Toute similitude avec une situation réelle ne serait que purement fortuite. Ou pas. Dans quelques années peut-être et dans un futur pas si éloigné que ça. Crise migratoire, crise climatique, crise sociale, crise de valeurs… C’est l’occasion pour une jeunesse révoltée de croire qu’un autre monde est encore possible. Pêche et Caro ne viennent pas du même milieu mais s’aiment d’amitié et vont être entraînées dans un tourbillon dangereux, intrépide mais aussi excitant. Trouveront-elles leur place dans cette jungle légèrement apocalyptique ?

Dans la veine des séries sur l’effondrement de nos sociétés, cette BD interroge le citoyen que nous sommes sur comment faire pour ne pas en arriver là. Car quand ce sera le cas, si ça le devient, il sera alors trop tard.

Écrit et dessiné par Stéphane Hirlemann
Édité par Delcourt

MALCOLM MAX – 2. RÉSURRECTION

Les enquêtes aux frontières du réel continuent pour l’improbable duo composé de Malcolm Max, un dandy chasseur de vampires, et Charisma Myskina, une sublime demi-vampire qui ne laisse pas insensible le héros. Juste avant le XXe siècle, dans une Angleterre à l’atmosphère poisseuse et inquiétante, les deux complices ont fort à faire. Avec les esprits contrariés de femmes assassinées, avec un tueur en série, avec des hommes machines difficiles à appréhender… Étrange, sublime, désopilant, les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer ce récit victorien.

Il y a beaucoup de choses dans cette BD où les univers se mêlent. Du Conan Doyle, du Sambre, du steampunk et bien d’autres influences qui rendent la lecture agréable et non dénuée d’humour.

Écrit par Peter Menningen
Dessiné par Ingo Romling
Édité par Delcourt

Partager