On a fait le tri n°74

Parce qu’on n’a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, « On a fait le tri » revient sur les sorties, plus ou moins récentes, de la planète Delcourt.

LA FRANCE VUE PAR MADAME HIBOU

C’est le deuxième rendez-vous de voisinage proposé par Emmanuel Lemaire. Lors du premier, il proposait de partir à la rencontre de sa girl next door de Rouen. Une Indonésienne aussi curieuse et drôle qu’attendrissante. Là, Madame Hibou nous parle de notre pays. Elle, qui raffole du train, parcourt l’Hexagone et confronte notre douce France à ses préjugés mais également aux nôtres. C’est un peu un match de tennis du fond du court avec tantôt l’avantage à son archipel de naissance, tantôt à sa patrie d’adoption. Les relations humaines, les attitudes, les sites de rencontres, les amis, tout passe au crible de cette bonhomme expatriée, qui aime autant son pays d’adoption que sa contrée originelle. Ce qui ressort de tout ça ? Beaucoup d’amour en vrai, du dépaysement culturel et sociétal aussi mais aussi et surtout beaucoup d’humour. Cela en fait un ouvrage que l’on feuillette avec plaisir à défaut d’avidité. J’avais été davantage séduit par le premier chapitre ; là, on a la légère impression que toutes les pages ne sont pas utiles, qu’on a un peu tiré, si ce n’est à la ligne, du moins à la case.

Écrit et dessiné par Emmanuel Lemaire
Edité par Delcourt

GEORGES BEST – TWIST AND SHOOT

La seule vraie question qui reste à la lecture de cette bande dessinée c’est faut-il être amateur de ballon rond pour l’apprécier ? Eh bien, la réponse s’avère être non. Du moins, je ne crois pas puisque collant parfaitement au football addict. La faute à la qualité de l’illustration de Florent Calvez et de l’adaptation de Kris, assurément et au talent pur d’un gamin de Bourg(k)-en-Bresse, Vincent Duluc qui est tombé en amour devant le football anglais et son plus talentueux et excentrique représentant. Oui, la qualité des auteurs prime mais c’est, in fine, le sujet en lui-même qui fait que cet ouvrage peut être consulté par tout le monde. Parce que George Best est tout à la fois. Un footeux complètement affolant, une rock-star délirante, un hommes à conquêtes déroutant, un boit-sans-soif écœurant, un ami déconcertant et, enfin, un créateur d’aphorismes désopilant. Cette BD, c’est de la régalade.

Adapté par Kris
Dessiné par Florent Calvez
Édité par Delcourt

TRÈS CHERS ÉLUS – ENQUÊTE SUR 40 ANS DE FINANCEMENT POLITIQUE

Il y a un vrai risque. Celui, après avoir dévoré cette longue et très documentée enquête, de verser dans le tous-pourris, de remiser aux oubliettes sa carte d’électeur et d’adhérer au Parti pirate. Il y a également un fait c’est que respecter les règles de financement politique est à peine plus ardu que de traverser une rue entre les clous. Mais il y a aussi et surtout un incroyable mais totalement inattaquable travail de fourmi de deux journalistes de la cellule investigation de Radio France. A la lecture, on se dit qu’on sait au moins pourquoi on paye la redevance. Ah, on me dit dans l’oreillette que ce n’est bientôt plus le cas. Espérons que la légitimité et la liberté de ces formidables journalistes ne seront pas muselées. Car les deux pisse-copies tapent à gauche et à droite mais également aux extrêmes. Assènent des vérités dérangeantes aux excusés pour cause de cimetière comme aux mis en cause pour cause de procès. C’est un travail des plus utiles qui nous est donné de compulser. Confrères, gardez le cap ; lecteurs, informez-vous et engagez-vous qu’il disait.

Écrit par Élodie Gueguen et Sylvain Tronchet
Dessiné par Erwann Terrier
Édité par Delcourt

LE CIEL POUR CONQUÊTE

C’est une très jolie histoire qui nous est contée par Yudori, une auteure coréenne ; une histoire fleuve qui donne, au final, un magnifique roman graphique. Une histoire servie par des envolées d’un trait clairement inspiré des plus grands mangas. La trame, en revanche, n’est pas dans la veine de cette spécialité asiatique. Elle se situe dans l’Europe du XVIe siècle et dépeint les relations compliquées d’une femme de bonne famille qui a épousé un marchand en vogue. Un homme qui ne lui laisse pas beaucoup de liberté excepté quand ils voyagent pour affaire. D’un des ces séjours, ils ramènent une jeune esclave métis qui va bouleverser la maisonnée. Pour le meilleur et pour le pire. Différentes problématiques sont abordées comme la religion chrétienne, le sexe, l’émancipation des femmes pour un roman de longue haleine qui a un léger goût de reviens-y…

Écrit et dessiné par Yudori
Édité par Delcourt

Partager